Communiqués de presse

La stratégie « barbell » : un portefeuille positionné à la fois à l'offensive et à la défensive

Lors des 30 dernières années, les placements en obligations canadiennes et américaines de premier ordre (émis par des gouvernements et par des sociétés) n'ont pas cessé, à quelques exceptions près, de glisser dans la même direction puisque leurs rendements, qui avoisinaient (et dépassaient quelque fois) les 20 p. cent, ont dégringolé à moins de 5 p. cent. Un regard en arrière nous confirme qu'avec cette baisse inexorable, les placements en obligations sont devenus relativement simples, et deux stratégies basées sur la courbe des rendements sont devenues très populaires : l'échelonnement et les « bullets ». Mais les spécialistes des obligations vous le diront, il existe essentiellement trois stratégies liées à la courbe des rendements. En effet, outre l'échelonnement et les bullets, il y a la stratégie barbell, dont on a d'ailleurs peu entendu parler depuis une trentaine d'années. Quelle en est la raison et en quoi consiste cette stratégie de placement? Uns stratégie de placement en obligations de type barbell consiste à investir 50 p. cent dans la partie à court terme de la courbe des rendements, et 50 p. cent dans la partie à long terme, avec rien entre les deux.

Effectivement, cette stratégie divise le portefeuille en une position « défensive » dans la partie à court terme et une position « offensive » dans la partie à long terme. La tranche de 50 p. cent dans les instruments à très court terme comme des obligations flottantes et à taux fixe à échéances courtes présente très peu de risques liés aux durées et aux taux d'intérêt et constitue en même temps une somme de capital appréciable qui bénéficiera des hausses de taux à court terme. Ce positionnement très défensif protège le capital, qui profitera des augmentations des taux à court terme. Quant à la tranche de 50 p. cent dans les instruments à plus long terme, elle dispense des revenus plus élevés à l'investisseur dans un environnement de taux bas et l'expose à l'extrémité à long terme de la courbe des rendements, en prévision d'une baisse des taux à long terme.

Pourquoi investir dans une stratégie barbell plutôt qu'avec l'échelonnement ou les bullets? C'est la combinaison équilibrée entre les positions offensive et défensive qui en fait l'attrait, surtout lors d'une période où les taux d'intérêt augmentent au lieu de baisser - sans que l'on sache vraiment quand cette hausse finira par se produire! Autrement dit, un portefeuille barbell offre des niveaux de rendement semblables aux stratégies d'échelonnement ou bullet, mais avec une plus forte convexité, de sorte qu'il produit des surperformances lors des hausses de taux. Je simplifie un peu, parce que l'ampleur de la hausse des taux d'intérêt, et la configuration de la courbe des rendements, influencent aussi les résultats. Quant à la convexité, on l'utilise pour mesurer la variation prévisible d'une obligation, qui n'est pas en rapport avec la durée. Les portefeuilles barbell, ayant une convexité plus prononcée, sont particulièrement bien adaptés à des environnements où les taux à court terme subissent des hausses rapides et où la courbe des rendements s'aplatit au lieu de s'accentuer.

En ce qui concerne vos placements en obligations, sur une base ajustée pour le risque, la stratégie barbell devient soit excellent un ajout à votre portefeuille existant échelonné, de type bullet ou composite indexé, ou bien si vous venez seulement de songer à entrer sur le marché obligataire, c'est alors un bon moyen de bâtir un nouveau portefeuille. Nous savons tous que dans les sports d'équipe il faut une offensive puissante et une défensive robuste pour gagner. Il en va de même avec votre portefeuille d'obligations. Les taux d'intérêt ont un seuil minimum mathématique et ils sont presque rendus là. Il ne serait pas très logique d'investir tout comme si ce plancher n'existait pas. Par contre, les prévisions de hausses de taux d'intérêt se sont avérées fausses depuis plusieurs années; mais cela ne signifie pas pour autant qu'on doive ignorer cette possibilité jusqu'à ce qu'elle se produise. La stratégie barbell propose une approche équilibrée qui a tendance à surperformer pendant les périodes de hausses de taux. C'est un moyen intelligent et ajusté pour le risque d'investir dans des obligations de premier ordre.